Salle omnisports, Auros

Performance énergétique RT 2012

Chantier ayant recours à la filière sèche- préfabrication en atelier de l'enveloppe

MAITRE D'OUVRAGE : CDC du Réolais en Sud Gironde

EQUIPE MAITRISE D'OEUVRE : TWO (mandataire), VERDI (Structure, VRD, Economie, OPC), YAC Ingenierie (Fluides, SSI, HQE, LOUISE DEHAYE (signalétique)

CONTEXTE : Auros (33)

PROGRAMME : Salle d'évolution, espace jeunes, école de musique, vestiaires et stockages

SURFACES : 1 466 m²

BUDGET : 1 742 000€ HT

CALENDRIER : Livré en Septembre 2017

MISSION : Mission de base + signalétique

Bois et pierre, matériaux identitaires

Inspirées par l’écriture des séchoirs à tabac que l’on trouve dans le Pays d’Auros, les façades Sud, Nord et Ouest se composent d’un ensemble traité verticalement grâce à une ossature bois apparente et répétitive, habillée entre les épines saillantes par un bardage bois ou par des éléments transparents.

Pour affiner le visuel, un jeu d’ouvertures en verre et polycarbonate positionnées aléatoirement vient séquencer l’ensemble.

Intégrés à cette façade, trois volumes en pierre viennent se greffer au volume en bois. Ils abritent des espaces de rangements et des locaux techniques nécessaires au bon fonctionnement de la salle de sports.

La façade Est est la façade signal et invite à pénétrer au sein de l’équipement. La nuit, cet effet « lanterne » accentue, par la diffusion de la lumière intérieure, l’effet de repère visuel au sein du futur éco-quartier.

 

Rationalisation du projet

Le projet propose une stratégie éco-énergétique, fondée sur l’économie de moyens et le bon sens. L’orientation du volume permet de maîtriser les apports de chaleur contrôlés par les brises soleil. De grandes ouvertures en partie basse et de petites ouvertures hautes permettent une ventilation naturelle, douce et régulière de la salle d’évolution.

La simplicité de la forme permet également de rationaliser sa structure. L’insertion de l’ensemble du programme dans un seul volume permet de limiter les linéaires de façades, à la fois coûteux et sources de déperditions énergétiques.

Le système constructif est répétitif et rationnel. Toujours dans une démarche d’optimisation des coûts, l’idée est de concevoir une enveloppe sur une trame d’1m20, trame standard de produits du commerces (panneaux bois, panneaux de polycarbonate....), évitant au maximum les découpes sur site durant le chantier et favorisant la préfabrication en atelier.

Crédits photos : Mickaël Martins Afonso

AUTRES PROJETS

A/ 34 Rue de Ruat - 33000 BORDEAUX - @/ contact@twoarchitectes.frT/ 05 56 48 22 37

  • Noir Icône Instagram